À la 8ième.

Une fois encore, je partage avec vous un texte reçue d’une lectrice du blogue et fidèle de MVADM. N’hésitez pas à commenter parce que je me doute que ça suscitera bien des réactions…


Avant même que votre couple soit officiel sur les réseaux sociaux, je savais déjà qui tu étais. Parce que j’ai passé trop d’heure à l’espionner, parce que j’ai vu ton auto devant chez lui 3 jours après notre rupture, parce que je le connais mon ex, il n’est pas capable de se passer d’avoir quelqu’un dans sa vie. Qu’il l’aime ou non,  en autant qu’il sache qu’une fille trippe sur lui ,ça lui suffit.

J’ai braillé ma vie, j’ai eu mal comme si je venais d’apprendre que j’avais le cancer. La terre a arrêté de tourner et je ne suis pas encore certaine si elle a recommencé à bouger.

Ça fait 6 mois qu’on n’est plus ensemble, ça fait 6 mois moins 3 jours que vous êtes ensemble. J’ai essayé de t’haïr, je pensais que si je te croisais un jour, j’aurais envie de te cracher au visage, mais finalement, quand je suis tombée sur toi avec lui, c’est pas de la haine que j’ai ressenti….c’est ta peine. La même peine que j’ai portée à bout de bras pendant presque 4 ans.

J’ai de la pitié pour toi. Je pense qu’un jour, quand il t’aura brisée comme il nous a toute brisées, toi pis moi, on pourra devenir des amies. Parce que je comprendrai ta souffrance.

Ses mensonges, ses cachettes, sa double vie… Peut-être que tu n’as rien vu encore de tout ça, parce qu’au début d’une relation, il donne sont 110%. Il a dû être tellement mielleux avec toi, il t’a partagé ses plus belles chansons d’amour, il t’a amené dans des endroits incroyables, vous avez eu des discussions profondes sur la vie, il ta confié des secrets…

Il a sûrement aussi joué la carte du petit gars qui a été mal aimé par toutes ses blondes. Incompris, surtout. Toi, t’as voulu jouer le rôle de celle qui allait le comprendre. Et pour arriver à le comprendre, selon LUI, tu dois accepter sa façon de vivre à LUI : son besoin de liberté, son absence dans ta vie, son humeur changeante, sa colère qui apparait n’importe quand et n’importe où.

Quand j’ai vu tes yeux qui brillaient, j’ai repensé aux miens qui ont brillé de larmes pendant des années. Si tu n’as jamais connu de la déception, je te promets que tu en vivras comme jamais tu ne pourras probablement en revivre dans ta vie.

Toi aussi, il te brisera, comme il l’a fait avec nous toutes.

Et puis un soir, j’ai cru bon que je devais t’avertir. Parce qu’il avait recommencé à m’appeler et à venir me voir… En ami, bien sûr. J’ai voulu t’avertir parce que je crois au karma, mais surtout, parce que des victimes, il en a assez faite en 20 ans. Julie*, Tanya, Sophie, Chloé, Marie, Jessy, Anna, Sarah et maintenant, toi…

J’ai voulu te prévenir, j’aurais voulu que tu partes sans jamais te retourner. J’aurais voulu que tu bloques son numéro, j’aurais voulu être capable de le faire aussi. Lorsque tu as eu mon message, tu ne m’as pas crue. Les autres aussi m’avaient prévenue que tu ne me croirais pas. Parce qu’on se connait toutes… Dans ma folie à la chasse au manipulateur, j’ai voulu réunir toutes ses victimes. On s’est vues, toutes les 7. J’en nomme 7, mais il y en a sûrement d’autres dont j’ai oublié le nom. On a toutes pleurées, on l’a toute haïs, certaines même l’aiment encore…

JE l’aime encore.

Lorsque j’ai parlé de mon idée de te prévenir, elles m’ont toutes dit de ne pas faire ça.

J’ai fait à ma tête et  je suis maintenant l’ex folle qui essaye de récupérer son ex.

Mais non, je ne suis pas folle.

Je suis brisée, détruite, je ne sais plus qui je suis.

Et j’aurais voulu que tu me crois…

L’homme généreux, attentionné et bon que tu m’as décrit, je l’ai connu moi aussi. On l’a toute connue. Et c’est pour ça que nous sommes restées, certaines plus longtemps que d’autres. Mais un jour, tu comprendras toi aussi, trop tard malheureusement. Et peut-être que tu accepteras le siège de la 8e, et que tu voudras toi aussi, protéger la prochaine.

 

  • les prénoms dans le texte ont été changés pour préserver l’anonymat de chacune.
Suivez-nous sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.